L'archipel de la Guadeloupe

L'archipel  guadeoupéen

 

Sur cette carte carte, les îles du nord ne sont pas
représentées. Il s'agit de l'île FRANCO HOLLANDAISE de SAINT MARTIN, de SAINT-BARTH,
de SAINT-BARTHELEMY, qui font également partie du département de la GUADELOUPE.

        La GUADELOUPE  a été découverte en 1493 par Christophe COLOMB. Auparavant, l'île était occupée par les Arawaks puis les Caraïbes. Ces peuples ont été exterminés et ont complètement disparus.
        L'île devient une colonie française en 1635. Elle a ensuite connu des périodes de domination britannique et suédoise, avant de devenir un département français en 1946.

        La GUADELOUPE, ou plutôt l'archipel guadeloupéen, fait partie des Petites Antilles. Elle est composée de deux îles principales (la BASSE-TERRE, séparée de la GRANDE TERRE, par un bras de mer appelé la RIVIÈRE SALÉE) et de plusieurs îlots. Ces deux îles sont reliées entre elles par deux ponts. Le plus grand des îlots est MARIE GALANTE. Au large de la BASSE-TERRE on trouve un chapelet d'îlots, appelé Les SAINTES, dont les plus grandes sont TERRE-DE-HAUT et TERRE-DE-BAS. Au large de SAINT-FRANCOIS se trouve La DÉSIRADE. Il ne faut pas oublier SAINT-BARTH, SAINT-BARTHELEMY et une partie de SAINT MARTIN (les îles du nord).
        Le chef-lieu du département est la ville de BASSE-TERRE, mais la ville la plus connue et la plus importante sur le plan commercial est POINTE-à-PITRE.
        1780 kilomètres carrés, telle est la superficie de ce département, qui compte 306 km de côtes. Le relief est montagneux en BASSE-TERRE. Le point culminant se situe à 1467 m : Le volcan de la SOUFRIÈRE (toujours en activité). Le sol est d'origine volcanique. La GRANDE TERRE est calcaire et relativement plane, mais on trouve quelques monts dans la région des GRANDS -FONDS.
        Il n'y a que deux saisons en GUADELOUPE : Le carême et l'hivernage. Le carême est la saison sèche, tandis que l'hivernage (de Juin à Octobre) est la période des pluies, des cyclones et des tempêtes. La température peut varier de 18° (en décembre au lever du jour, mais c'est exceptionnel.) à environ 38°.

        L'économie de la GUADELOUPE repose essentiellement sur les transferts de fonds de la métropole et le tourisme. On trouve la plus forte concentration de grands hôtels de LE GOSIER à LE MOULE, en passant par SAINT-FRANCOIS et SAINTE-ANNE.  Le secteur industriel est peu développée. Il est composé de quelques usines, qui fabriquent du sucre de canne, et des distilleries qui produisent des liqueurs, dont le fameux rhum. La banane, produite essentiellement en BASSE-TERRE à cause du fort taux d'humidité, et le sucre sont principalement destinés à l'exportation. La quasi totalité des biens de consommation sont importés de la Métropole. A côté de cela quelques productions locales sont consommés sur place.

        La musique et la danse ont une place importante dans la culture guadeloupéenne. La cuisine créole est très réputée, ainsi que les costumes traditionnels revêtues par les femmes lors des grandes cérémonies ou manifestations tel que la messe des cuisinières. Il ne faut pas oublier le carnaval, du premier Dimanche de Janvier jusqu'a Mardi Gras. Ensuite, il y aura encore deux défilés carnavalesques dans les rues : en costumes noirs et blancs le Mercredi des Cendres et rouges et noirs le jour de la mi-carême.
        La population guadeloupéenne est composée en majorité de noirs et de mulâtres. On y trouve également des indiens, et des békés (descendants des colons blancs). Les habitants des SAINTES sont essentiellement d'origine française, tandis que ceux des îles du nord sont principalement d'origine suédoise.

        La langue officielle est le français, mais la langue maternelle reste le créole.

Suite au référendum du 7 décembre 2003, les iles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy sont devenues des Collectivités d'Outre-Mer, détachées du département de la GUADELOUPE..